GRANDE MANIFESTATION UNITAIRE ANTICORRIDA

visuel-MDM-Twitter

Les séances de torture bovine prévues par la ville de Mont-de-Marsan le 23 juillet auront lieu à 18 h et à 22 h. Nous avons donc ajusté les horaires de notre manifestation par rapport à cela (ceux donnés jusqu’à présent étaient indiqués comme provisoires). Voici également les principaux éléments du mode opératoire que nous avons prévu :

– 15 h : début de la manifestation. Rassemblement en un point fixe (le lieu exact sera communiqué ultérieurement). Un happening d’un type particulier sera mis en place avec 200 des manifestants. Si vous souhaitez y participer, nous vous demandons de porter des vêtements entièrement noirs. Pendant le happening, des prises de paroles seront organisées pour que nos partenaires puissent prendre successivement la parole. Des messages de personnalités qui soutiennent le combat contre la corrida seront également lus.

– 16 h 30 : organisation des manifestants en cortège et déambulation le long des axes de la ville qui seront ouverts à la manifestation. Nous nous approcherons au plus près des arènes pour un point fixe, peu avant le début de la première séance. Tout sera fait pour que notre présence soit la plus perturbante possible pour les amateurs de sévices graves et actes de cruauté sur des animaux.

– Minuit : fin de la manifestation.

Les nouveaux horaires facilitent l’accès à Mont-de-Marsan, ils permettent à la plupart des personnes concernées de faire le trajet aller le samedi matin, avec un retour dans la nuit suivante ou le lendemain dimanche. Les horaires des bus mis en place vont être modifiés en fonction de ceux de la manifestation. Toutes les informations à ce sujet seront mises en ligne dès que possible sur les événements Facebook correspondants.

IMPORTANT : Cette manifestation n’aura de sens que si la mobilisation est forte ! Mont-de-Marsan est l’une des villes de sang qui présente la particularité d’avoir une arène dite « de première catégorie », mais aussi d’avoir pour maire la présidente de l’Union des Villes taurines de France. C’est donc un double symbole de la barbarie tauromachique qui est visé. La municipalité a consacré près de 400 000 euros de son budget pour acheter les victimes de la quinzaine de corridas qui se dérouleront cette semaine-là pour le plaisir écoeurant d’aficionados avides de spectacles de souffrance et d’agonie. Nous n’allons pas à Mont-de-Marsan pour nous, nous y allons pour les taureaux !

Fonte: CRAC Europe

Anúncios